Notre association

ASSOCIATION MACON VELO EN VILLE

M2V

  • Nous militons pour le développement des trajets urbains en vélos.

Pourquoi ?

  • Pour une meilleure santé

Pour un citadin, se déplacer à vélo constitue l’un des plus sûrs moyens d’avoir sa dose quotidienne d’activité physique… et de s’offrir ainsi une garantie santé. C’est en tout cas ce que montre une vaste étude danoise réalisée en 2000 sur 30 000 hommes et femmes de 20 à 93 ans : elle conclut que l’usage du vélo dans les déplacements domicile-travail entraîne une réduction du risque de mortalité précoce de 28 %  ![1]

Rouler à vélo en ville n’est pas dangereux, 8 fois moins qu’à moto ou scooter.

  • Pour une ville plus conviviale

« La collectivité peut retirer des bénéfices non négligeables d’un report partiel du trafic motorisé sur le vélo. Sur le plan de la sécurité d’abord : en ville, toutes les études montrent que l’augmentation de la population cycliste dans la circulation routière a des effets bénéfiques sur la sécurité. Tout simplement parce que plus la présence des cyclistes est importante, plus les automobilistes sont incités à lever le pied. Loin d’être le danger que l’on prétend, elle contribue à l’apaisement du trafic »[2]

  • Pour la commodité, la simplicité et le faible coût de ce mode de transport

Le vélo est le moyen de transport le plus rapide en ville. Dès que la distance à parcourir est comprise entre 1 et 5 km, le vélo est imbattable.

Voici ce que l’ADEME nous dit, en chiffres :

  • La moitié des déplacements intra-urbains sont inférieurs à 3 km ;
  • Dans cette configuration, le vélo est le moyen de transport le plus rapide : 1/4 d’heure
  • Comparaison vitesse moyenne vélo-auto en ville : 15 km/h contre 14 km/h.

Autrement dit, si vous vivez et travaillez dans la même ville, il n’y a pas photo. Finis les embouteillages et les énervements dès le matin. Surtout qu’aux problèmes de circulation s’ajoutent ceux du stationnement.

 

  • Pour l’environnement

Le développement du vélo dans la circulation a également l’avantage de contribuer à la réduction de la pollution atmosphérique et du bruit. Certaines grandes villes européennes, qui ont développé depuis des années une politique résolument « cyclable », s’en portent fort bien…

Les débats sur la loi LTE (transition énergétique) sur l’indemnité kilométrique vélo ont permis de relever que même au plus haut de l’Etat, et au-delà des divisions politiques, le vélo était désormais reconnu comme étant « un véhicule comme les autres », voire « le moins polluant au monde ».

  • M2V se donne pour mission de favoriser l’expansion de la pratique de vélo au quotidien à Mâcon : aller au travail, à l’école, faire ses courses, aller faire du sport …

Nous agissons pour :

 

  1. Réduire les freins à la pratique de vélo au quotidien 

 

En réduisant le vol des vélos

Plus de 400 000 vélos sont volés par an en France. La plupart du temps, ces vols sont liés à un déplacement réduit suivi d’un abandon sur la chaussée. Il y a souvent impossibilité de retrouver les propriétaires des vélos volés puis abandonnés.

Nous développons le marquage BICYCODE avec l’inscription à l’inventaire national des propriétaires de vélos. Cette identification permet aux gendarmes et policiers de retrouver facilement le propriétaire du vélo retrouvé sur la chaussée.

Parallèlement, nous souhaitons développer une information pour que les usagers du vélo s’équipent d’antivols efficaces. M2V peut donner des conseils sur cette question pour orienter les usagers vers les bons produits et les professionnels du secteur.

En améliorant l’état des vélos pour circuler en sécurité et promouvant l’autoréparation pour l’autonomie des cyclistes

Des jeunes (principalement 8-16 ans) se déplacent en ville avec des vélos en mauvais état et dans des conditions de sécurité insuffisante pour eux et les autres usagers de l’espace urbain

Des ateliers participatifs d’auto- réparation d’abord temporaires, ont depuis novembre 2017 lieu dans notre local eu 67 avenue E. Herriot 3 samedis par mois de 10h à 12h et 14h à 17h et un jeudi par mois de 17 à 20h. Des bénévoles de toutes générations avec des compétences techniques sont disponibles pour développer une culture de l’autoréparation et du petit entretien.

Les objectifs spécifiques de l’atelier :

Rendre les cyclistes autonomes dans l’entretien de leurs vélos

Revaloriser des vélos abandonnés et des pièces détachées

Diffuser la pratique et une culture du vélo à Mâcon en respectant les autres modes de transports (piétons et véhicules motorisés).

En formant à la pratique du vélo en ville

Des Mâconnais et Mâconnaises ne savent pas ou plus  faire du vélo dans un cadre urbain. Or ils ont besoin d’une autonomie en mobilité qu’ils ne peuvent pas obtenir par d’autres moyens (absence de permis de conduire, problème de coût…).

Des particuliers souhaitent aussi se remettre au vélo pour adopter une mobilité douce mais ne se lancent par crainte de l’accident.

Actuellement il y a une demande d’inscription importante d’enfants ne sachant pas faire du vélo. Cette demande ne peut actuellement pas être satisfaite par la vélo-école de M2V.

M2V organise des sessions de vélo-école depuis 10 ans (en moyenne 2 fois par an). Cette action se déroule sur la piste de la sécurité routière. Elle permet à des adultes d’apprendre à faire du vélo ou de reprendre confiance.

Actuellement une session de formation (comprenant 8 demi-journées) revient à 60€/personne pour M2V or elle est facturée à 40€/pers. pour les bénéficiaires qui sont généralement en situation économique précaire.

  1. Participer au développement d’un environnement propice à la pratique du vélo :

La ville de Mâcon a multiplié les efforts d’aménagement pour l’usage du vélo en ville pour  les déplacements du quotidien : pistes et bandes cyclables, stationnements vélo, signalétique…

Il y a nécessité à soutenir cette politique urbaine pour un usage régulier et sécurisé du vélo. Les Mâconnais doivent s’emparer et profiter des bénéfices apportés par ces aménagements

M2V est en contact avec les services municipaux compétents depuis plus de 10 ans. M2V joue déjà un rôle d’intermédiaire entre les usagers et les services de la mairie. Dans cette optique M2V participe au GTCS. Les demandes de particuliers sont collectées, discutées  puis transmises à la personne en charge de l’éco-mobilité dans la ville de Mâcon.

  1. Donner envie, sensibiliser à la pratique du vélo en ville :

L’objectif est de promouvoir une culture du vélo à partir de moments festifs comme la fête du vélo, la journée du développement durable…

M2V a déjà participé à des manifestations festives, comme des tours urbains pour faire découvrir à la fois le patrimoine de notre ville et la qualité des aménagements réalisés pour le vélo. Les manifestations sont aussi des moments de sensibilisation tout publique pour la sécurité routière.

M2V a des projets pour faire connaitre des circuits associant la voie bleue, la voie verte avec  le pôle urbain de Mâcon. Tours pour le jeune public, visite patrimoniale…

Nous souhaitons aussi faire de notre local un lieu convivial d’échanges autour du vélo, de ressources sur le vélo à travers la mise en place à l’avenir d’une bibliothèque sur le sujet

 

  • Valeurs et principes d’actions ?

La convivialité dans les actions que nous développons

La rencontre comme source d’enrichissement personnel via notamment l’échange de savoirs

L’accessibilité de nos activités à toute personne qui adhère à notre projet dans ses finalités et valeurs

La non-concurrence des commerçants

 

 

  • L’association en chiffres :

12 ans d’existence

Nombre d’adhérents et sympathisants : 73 adhérents en 2017

16 sessions vélos école organisées : des dizaines de personnes formées au vélo

5 ateliers d’auto- réparations en 2016 et deux par mois depuis début 2017 qui suscitent beaucoup d’intérêt, 4 par mois depuis novembre 2017.

Réunion de bureau : 1 fois tous les mois (jeudi soir à partir de 20h)

 

[1] wwwfub.fr – http://www.fub.fr/velo-ville/environnement/velo-bon-sante-moral

[2] www.fub.fr/

Share