Poisson d’avril ou ballon d’essai ?

Avec plus de 5600 personnes touchées sur Facebook, le poisson d’avril de Mâcon Vélo en Ville a fait le buzz. Pour rappel, il annonçait la fermeture du pont Saint-Laurent à la circulation automobile les dimanches, une information suffisamment plausible pour être crue… un bref instant.

C’est précisément la crédibilité de l’article qui interroge. Réserver le pont qui relie deux communes de notre agglomération à la circulation des piétons, des vélos et des transports en commun n’a rien d’utopique en effet.

C’est d’ailleurs ce qu’on dit en souriant à notre poisson des élu.e.s de la commission « mobilités durables et enjeux climatiques » de Mâcon-Beaujolais Agglomération.

La décision prise en 2018 par les élus de tous bords de Bordeaux Métropole de fermer définitivement, après expérimentation, la circulation automobile sur l’historique pont de Pierre a acquis la force d’une évidence et a valeur d’exemple.

Cet exemple doit nous inciter à proposer semblable mesure dans notre plan vélo pour Mâcon et son agglomération tout comme il devrait inciter nos élus à examiner avec intérêt une telle proposition.

L’accueil très positif réservé à notre article de 1er avril, lequel a fonctionné comme un véritable ballon d’essai même si cela n’était pas sa destination première, doit lui aussi tous nous encourager.

Alors, un jour prochain peut-être, pour paraphraser un élu bordelais, « le promeneur entendra couler la Saône » en traversant un pont Saint-Laurent libéré des voitures.

Share