Archives mensuelles : mars 2019

Mâcon Vélo a testé l’AddBike

Depuis 2018, la startup française AddBike a mis à disposition des associations du réseau de la FUB les prototypes de son module triporteur. Mâcon Vélo en Ville l’a testé cet hiver et ce printemps lors de sa 4ème vélorution.

AddBike c’est quoi ?
C’est un châssis pendulaire à deux roues inclinables qui vient se fixer à la place de la roue avant d’un vélo classique, le transformant ainsi en triporteur urbain rapidement et de manière réversible. Le prototype testé comporte une caisse simple avec bâche, permettant un volume de chargement d’environ 75 litres. Le produit actuellement à la vente est constitué d’un châssis nu qui permet d’accueillir différents modules (caddie, transport d’enfants, caisse de 110 litres…).
L’avis
La promesse « transformer facilement n’importe quel vélo en triporteur » est tenue ! Le système, qui se fixe en lieu et place de la roue avant (axe de roue + pince sur la fourche), se fixe en deux minutes. Il faut aussi prévoir de déplacer son levier de frein, pour adapter celui associé au châssis. Pour n’importe quel bricoleur avec deux clefs allen, c’est l’affaire de deux minutes supplémentaires. Et le système se fixe aussi bien sur un vieux hollandais de ville que sur un VTT a fourche suspendue !! L’ensemble donne parfois des compositions surprenantes, mais fonctionnelles. Une chose est sûre, il ne passe pas inaperçu !

Les matériaux utilisés et la conception semblent solides : structure aluminium boulonnée, freins hydrauliques à disques, et pour le prototype, caisse en tube soudée et bâche étanche de qualité.

En plus de la modularité, l’originalité de l’Addbike repose sur son système pendulaire : Lire la suite

Share

Un abri sécurisé pour les vélos en gare

Sans fanfare, le conseil régional de Mâcon a enfin installé un abri à vélos sécurisé en gare de Mâcon Ville. Il ne faudrait pas qu’il reste confidentiel, ce qui est largement le cas pour l’instant ; j’étais bien seule ce jeudi dans ce garage de 29 places (6 personnes se seraient déjà abonnées).  Il faut dire qu’il est situé au bout du bâtiment principal de la gare, pas très visible, surtout en tant que garage à vélos.

Mais ne boudons pas notre satisfaction ! Nous avons enfin un stationnement sécurisé, ouvert à tous les usagers de la gare et il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un abonnement de train pour y garer son vélo. Si vous en faites un usage occasionnel, il vous en coûtera 1 euro pour 24h.  Mais sinon, il est intéressant de prendre un abonnement au mois (6 euros dont 5 euros de carte et ensuite 1 euro/mois) ou à l’année (15 euros dont 5 euros de carte)

Comment faire ? Il suffit d’aller sur le site Internet MOBIGO : abrisvelos.viamobigo.fr, de créer un compte, de choisir une formule. Et hop c’est parti !

Si vous êtes un utilisateur occasionnel, vous devrez imprimer ou mettre sur votre téléphone portable un QR Code qui vous permettra d’activer l’ouverture de la porte.

Et ça marche ! Il faut prévoir un cadenas pour attacher son vélo.

Bon à savoir aussi : à côté de l’abri, quelques arceaux ont été aussi installés sous un auvent. Seul défaut, ils sont un peu loin et surtout à l’abri des regards :  des voleurs ou pour les voleurs ? En tout cas, ils sont vides alors que beaucoup de vélos sont stationnés près de l’entrée de la gare de manière peu sécurisée et peu réglementaire.

Il nous faudra encore militer pour des arceaux devant la gare !

Share

Un train de sénateur pour le vélo ?

À l’évidence, la pratique du vélo en ville  est l’une des réponses à l’urgence climatique, au cœur des marches pour le climat des 15 et 16 mars. La vélorution organisée, heureuse coïncidence, le 16 mars par M2V ne manquera pas de le rappeler haut et fort. Oui, nous souhaitons que  Mâcon se dote d’un plan vélo ambitieux et imaginatif, en rupture avec le tout-voiture, un changement de paradigme qu’affiche précisément, au moins dans ses intentions, la loi d’orientation des mobilités (LOM), actuellement en débat au Sénat.

Nous relayons opportunément cet appel de la FUB :

« C’est le moment d’interpeller nos élus pour qu’ils fassent de la LOM un véritable bouclier contre les injustices liées aux transports, contre le dérèglement climatique et la pollution de l’air.
Le constat est clair : le texte de la LOM en l’état ne répond pas à l’urgence climatique !
Le Réseau Action Climat, dont la FUB est membre, vous propose un outil vous permettant d’interpeller directement vos sénateurs sur : https://reseauactionclimat.org/ensemble-mobilisons-nos-elus/

Dans ce mail aux sénateurs, figure notamment un rappel de deux mesures favorables au vélo :
– Le droit pour tous les salariés au « forfait mobilité durable » obligeant les employeurs à rembourser les déplacements à vélo et en co-voiturage, comme c’est déjà le cas pour les transports en commun et la voiture. À ce stade, le forfait mobilité durable, tel que prévu par la loi, peut être refusé par l’employeur.
– Un plan d’investissement public pour le vélo plus ambitieux avec 200 millions d’euros par an. Lire la suite

Share

Vite, le vélo dans le débat !

Il ne reste que très peu de temps, avant le 15 mars, pour donner davantage de place au vélo au cœur des propositions  du grand débat national. On peut le faire facilement en ligne en s’inscrivant sur la plateforme : granddebat.fr
C’est dans cette optique, qu’à l’intention de tous ses adhérents et sympathisants, Mâcon Vélo relaie ce message d’Olivier Schneider, président de la FUB :

« Prendre part au grand débat est simple, facile et utile, (voir mode d’emploi et conseils ici ) car – à condition que nous soyons très nombreux à répondre – cela va influencer très concrètement l’attitude du Gouvernement et de la majorité, et ce dès mi-mars quand le Gouvernement donnera son avis sur les amendements que des Sénateurs et Sénatrices déposeront sur la Loi Mobilité à partir de nos suggestions.

J’ai moi-même pris part ce matin à une réunion de pilotage du Grand Débat, réunion organisée par le Premier ministre lui-même. Le fait que la FUB soit dorénavant invitée à ces réunions-là montre l’efficacité d’actions comme « parlons vélo » que vous portez au quotidien depuis 2 ans.

Je vous prie donc de relayer ce message et le mode d’emploi vos adhérents et vos contacts !  »

Voilà qui est fait, à nous tous de jouer !

Share

Vélorution de printemps

Mâcon Vélo en Ville vous invite à la Vélorution de printemps 2019 ! Une vélorution pour affirmer la place du vélo et pour défendre l’aménagement cyclable – et piétonnier – de la N6, axe de transport majeur pour les habitants de l’agglomération !
La Vélorution qu’est-ce que c’est ? C’est un rassemblement de cyclistes, le plus nombreux possible, qui, un jour donné, investissent ensemble, pacifiquement et joyeusement, l’espace urbain pour y dénoncer les méfaits du tout-voiture en termes de pollution, d’encombrements, de désagréments divers et de coûts pour la collectivité. Cette manifestation festive a aussi pour objet de montrer que le vélo a toute sa place en ville et qu’il représente une alternative crédible à la voiture.
Pour y participer, rendez-vous le samedi 16 mars, à 10h, Esplanade Lamartine à Mâcon pour un parcours de près d’1H30 minutes sur la N6 . Venez faire du bruit (avec des sifflets par exemple), personnalisez vos gilets fluos avec des slogans de votre cru (1)  : esprit convivial et humour exigés ! Par ailleurs,  les ports des gilets de sécurité et des casques sont conseillés (casque obligatoire pour les moins de 12 ans).
La balade à vélo sera suivie d’un apéro sur le marché où nous tiendrons un stand toute la matinée pour faire connaître nos activités (vélo école, marquage, atelier participatif de réparation …).
La manifestation est ouverte à tous, soyons le plus nombreux possible ! La Vélorution est l’affaire de tous ! Et puis n’hésitez pas à télécharger et à diffuser notre affiche!

(1) si vous êtes en manque d’imagination, vous pouvez consulter cette liste établie par nos amis lyonnais.

Share