Mâcon Vélo en Ville vous invite à son assemblée générale… en ligne, vendredi 27 novembre, à 19 h 30

Une année particulièrement chargée en événements de tous ordres, une association en plein développement, des projets plein la tête… et les jambes pour faire entrer la ville de Mâcon et son agglomération dans l’ère des nouvelles mobilités et de la transition écologique. Faisons le point ensemble à l’occasion de l’Assemblée Générale de Mâcon Vélo en Ville, le 27 novembre prochain, à 19 h30. Confinement oblige, notre assemblée statutaire aura lieu en visioconférence.

Tous les adhérents à jour de leur cotisation 2020 y sont conviés. Si vous n’avez pas encore renouvelé votre adhésion 2020, il est encore temps de le faire (montant des cotisations : adhésion individuelle 10 €, adhésion familiale 15 €, adhésion personne morale 50 €). Tous les adhérents recevront prochainement une convocation, soit par mail si nous disposons de leur adresse mail, soit par courrier dans le cas contraire.

Au-delà des habituels rapport d’activité, rapport moral et rapport financier, et des votes correspondants, l’assemblée de notre association est l’occasion de vous rendre compte des actions passées, d’échanger sur les orientations et les développements souhaitables, de mieux nous connaître.. et de parler vélo ! Cette année a été riche en évènements, voire en péripéties, et a été marquée par un nouveau développement des adhésions et des activités. Quant aux projets… il y en a trop pour les bras (et jambes, et cerveaux…) disponibles, ce qui nous amène à un…

Appel à candidatures : Cette assemblée marque la fin des mandats des actuels administrateurs, élus pour 2 ans. Nous appelons donc tous les adhérents intéressés à postuler à un mandat d’administrateur. C’est l’occasion de renforcer ou d’officialiser votre engagement et votre implication dans les actions menées par M2V, de prendre part aux décisions et d’apporter vos compétences au service du développement du vélo urbain. Décidé ? Super ! Vous pouvez compléter et signer le bordereau à télécharger ici, et le renvoyer par mail à presidasso@maconvelo.fr, ou le déposer dans la boîte aux lettres. Tenté mais hésitant ? N’hésitez pas ou à nous adresser un mail à contact@maconvelo.fr si vous voulez en savoir plus.

Nous organiserons un moment d’échange en ligne à la fin de l’assemblée générale, dans les limites de ce que permet une assemblée virtuelle, pour essayer de retrouver la convivialité de ce que nous permet la présence physique et rompre autant que faire se peut cet isolement qui nous pèse tant. Et nous pourrons trinquer…chacun chez soi !

A bientôt,

L’équipe de M2V

Share

Forfait « mobilités durables » : Profitez-en sans tarder !

C’est le moment de déposer auprès de votre employeur votre demande de forfait « mobilités durables ». Les usagers de la bicyclette au quotidien peuvent demander à bénéficier dès à présent de cette incitation au choix de modes de transport écoresponsables dans leurs déplacements domicile-travail. Mode d’emploi.

Le forfait « mobilités durables » (FMD) prévu dans le cadre de la LOM pour encourager le choix de modes de transport alternatifs et durables par les salariés dans leurs déplacements domicile – travail est entré en application le 10 mai dernier : décrets 2020-541 et 2020-543 du 9 mai 2020.

La mesure concerne tant le secteur privé privé que la fonction publique mais selon des modalités différentes.

 Dans le privé, elle reste facultative mais elle peut se monter à 400 € par an. Il est important d’en faire la demande même si l’employeur ne souhaite pas entrer dans le protocole car le nombre de demandes peut l’inciter à revoir sa politique dans ce domaine. Ce forfait est exonéré d’impôts sur le revenu pour le salarié et de cotisations sociales pour l’employeur. II peut être cumulable avec le remboursement des frais d’abonnement transports en commun ou vélo partage dans la limite des 400 €.  Ce sont les négociations annuelles obligatoires qui doivent déterminer les modalités du FMD, le sujet étant obligatoirement mis à la discussion. Pour plus de détails, vous pouvez consulter ici la fiche action « mise en place du FMD ».

Dans la fonction publique, l’État a institué le FMD de fait à hauteur de 200 €.  Pour en bénéficier, il faut faire au moins 100 trajets en vélo (un trajet étant un aller/retour) par an. Cette année, l’indemnisation sera limitée à 50 % du fait de la date d’entrée en vigueur du décret mais exceptionnellement l’agent peut aussi bénéficier du FMD en le cumulant avec un abonnement transports en commun. Pour plus de détails, voir ici la fiche d’application.

 La demande reste de la responsabilité du salarié ou de l’agent de la fonction publique. Aussi, avant le 31 décembre 2020, Il faut faire une attestation sur l’honneur et la fournir à son employeur pour pouvoir en bénéficier. Vous trouverez un modèle ici. (Pour la fonction publique, précisez votre usage de plus de 100 trajets par an).

Share

Louer un vélo-cargo ? Qu’en pensez-vous ?

L’association Mâcon vélo en ville va prochainement proposer des vélos-cargos à la location afin de faire découvrir ce mode de transport particulièrement bien adapté pour des familles avec des enfants en bas âge (mais pas uniquement !), pour tous les déplacements du quotidien. Ce questionnaire va nous aider à mettre en place ce projet. Merci d’avance pour vos réponses ! Le questionnaire est en ligne jusqu’au 26 octobre.

Share

Pour participer à l’enquête « services vélos » de l’ADEME

Le vélo en ville, mode de transport à part entière, est aussi un système : sa pratique réclame un ensemble de « services vélos » associés, parmi lesquels les vélos écoles, les ateliers participatifs de réparation, des questionnements sécurisés, … Mâcon Vélo en Ville invite ses adhérents et sympathisants à exprimer leur ressenti et leurs attentes en participant à l’enquête nationale « services vélos » de l’ADEME (agence de la transition écologique). Il nous faut faire vite, le questionnaire est en ligne jusqu’au 25 octobre.

L’ Agence de la Transition Écologique (ADEME) réalise une enquête nationale sur les services vélos afin de mieux connaitre les usages, les changements d’habitudes, les besoins et les contraintes des usagers et abonnés.

Votre retour d’expérience (estimé à 15 minutes environ) permettra de mieux comprendre l’utilisation de ces services publics et associatifs.

Ce questionnaire s’adresse à tous les bénéficiaires actuels ou ayant récemment utilisé au moins un des services suivants : Location moyenne ou Longue Durée de vélo, Vélo en Libre-Service, aide à l’achat d’un vélo (Vélo à assistance électrique, cargo, pliant…), atelier d’auto-réparation associatif, stationnement sécurisé de vélo (box, consigne ou parking surveillé).

L’analyse des résultats restera anonyme et ne sera utilisée que dans le cadre strict de cette enquête.

Nous vous invitons à partager le lien vers cette étude à vos connaissances, elles aussi usager d’un des services, afin de pouvoir recueillir l’avis d’un maximum d’usagers.

Le questionnaire est en ligne jusqu’au 25 octobre 2020.

[Communiqué Ademe]

Les collectivités territoriales et donc, a priori, Mâcon et son agglomération ont déjà participé pour ce qui les concerne à cette même enquête, un peu plus tôt, au travers d’un questionnaire spécifique.

Une précédente enquête nationale avait eu lieu en 2017. Vous pouvez en consulter les résultats ici.

Share

semaine de la mobilité : 19 septembre, deux rendez-vous en faveur du vélo

Dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité dont l’objectif est d’encourager les modes de déplacement alternatifs à la voiture individuelle, Mâcon Vélo en Ville vous invite à participer à deux événements en faveur du vélo le samedi 19 septembre prochain : le matin, une belle échappée sur la « Nationale 6 » avec notre traditionnelle vélorution d’automne et à partir de midi, l’ouverture aux visiteurs des portes du local de l’association.

Organisée chaque année du 16 au 22 septembre, la Semaine européenne de la mobilité a pour objectif d’inciter les citoyens et les collectivités (1) dans de nombreux pays européens à opter pour des modes de déplacements plus respectueux de l’environnement. Promu par le ministère de la transition écologique et solidaire , cet événement s’inscrit dans les actions que conduit en continu l’ADEME, agence de la transition écologique (2), pour accompagner les changements de comportement indispensables à la réussite de la transition énergétique.

Thème retenu pour cette édition 2020 de la semaine de la mobilité ? « Zéro émission, mobilité pour tous », un beau programme auquel nous adhérons sans réserve.

Bien résolue à contribuer à l’adoption d’un véritable plan vélo pour Mâcon et son agglomération , Mâcon Vélo en Ville a choisi d’organiser dans le cadre de la semaine, le samedi 19 septembre prochain, deux événements en faveur du vélo, mode de transport à part entière.

Le matin, tous nos adhérents, sympathisants et amis, ont rendez-vous à 10 h, esplanade Lamartine, pour notre Vélorution n° 7, édition d’automne. Le départ sera donné à 10 h 30 afin de parcourir la D906, ex N6, artère stratégique et aberrant cas d’école d’une deux fois deux voies sacrifiée à la voiture individuelle. À nouveau nous y revendiquerons une réduction drastique de la circulation automobile au bénéfice des transports en commun, des cyclistes et des piétons.

Le retour est prévu au local vers midi en vue du deuxième événement du jour : le local de votre association, au 67-69 avenue Édouard-Herriot ouvrira grand ses portes à toutes et à tous. Venez visiter notre atelier participatif de réparation et découvrir aussi un lieu où vous pourrez vous documenter (bibliothèque vélo), essayer des vélos originaux (3), échanger et rencontrer nos bénévoles… que vous rejoindrez peut-être !

« On aura bien une petite faim en cette journée bien chargée ? » Que les vélorutionnaires et les visiteurs se rassurent ! La Cyclo-galette de notre ami Mathieu Chalopin stationnera près du local pour assurer la restauration et vous proposera galettes salées et crêpes sucrées. Miam !

« … et une petite soif ? » Pour aller avec les gourmandises que vous proposera Mathieu, Mâcon Vélo offrira les boissons.

« Et le masque, au fait ? » Le virus circule toujours. Pour le bien de tous, le port du masque vous sera demandé aussi bien lors du rassemblement de départ de la vélorution, esplanade Lamartine, qu’au cours des visites de notre locaL

Tout est donc prévu ou presque. Il ne reste plus qu’à venir très nombreux samedi 19 pour assurer la réussite de cette journée et contribuer à celle de la semaine européenne de la mobilité.

(1) Il est est notamment suggéré aux collectivités territoriales de « lancer et promouvoir durant la semaine une action pérenne consacrée à la mobilité durable ou d’organiser une journée sans voiture ».

(2) nouvelle dénomination de l’ADEME, à l’origine « agence de la défense de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ».

(3) mis à notre disposition par le Musée du Vélo de Tournus.

Share

Coaching vélo et opération « coup de pouce remise en selle »

Vous êtes convaincu des bienfaits sanitaires, économiques, écologiques du vélo ? Vous souhaitez vous mettre ou vous remettre au vélo, mais vous n’osez pas vous lancer ? Nous pouvons vous accompagner et, si vous êtes déjà cycliste, vous faire profiter du « coup de pouce remise en selle ».

Qui est concerné ? Les adultes, déjà cyclistes mais qui ont besoin de conseils et d’accompagnement pour se remettre en selle et s’habituer à la circulation urbaine.

Comment ça se passe ? Lors d’une ou plusieurs séances individuelles, un moniteur ou une monitrice qualifié(e), bénévole de M2V, fait le point sur vos besoins, vous propose des exercices adaptés en milieu sécurisé (démarrage, freinage, agilité, équipement de sécurité, …), puis vous accompagne et vous conseille sur vos trajets habituels (choix de l’itinéraire, comportement sur la chaussée, prise en compte des autres usagers…)

Quand les séances ont-elles lieu ? Les dates et heures sont à définir avec votre moniteur/trice lors du premier contact. Elles peuvent s’adapter à votre emploi du temps, en fonction de ses disponibilités.

Combien ça coûte ? La première séance, d’une durée d’une heure et demie, est gratuite pour vous car elle est prise en charge par le dispositif national « coup de pouce remise en selle », qui se terminera le 31 décembre prochain. Les séances suivantes sont proposées au tarif de 5 € de l’heure.

Si vous êtes intéressés, vous pouvez adresser un mail à veloecole@maconvelo.fr

Et si je ne sais pas du tout faire de vélo ? Le dispositif « coup de pouce » ne peut pas s’appliquer, mais contactez-nous quand même et nous vous proposerons une intervention adaptée.

Nous serons heureux de vous voir rejoindre la cohorte, de plus en plus nombreuse, des cyclistes du mâconnais !

Share

4 juillet, « Os(i)er le vélo » #2 :
« le vélo est mon geste barrière »

Après la réussite de notre action de sensibilisation routière à destination des cyclistes et des automobilistes mâconnais le 25 janvier dernier (« Os(i)er le vélo en toute sécurité »), Mâcon vélo en ville organise une nouvelle action de ce type le samedi 4 juillet après-midi : « Le vélo est mon geste barrière. »

Plusieurs objectifs : 

  1. Communiquer sur les avantages du vélo pour respecter les gestes barrières
  2. Sensibiliser les automobilistes au respect de la distance de sécurité de 1 mètre lors du dépassement de cyclistes. .
  3. Habituer les cyclistes à circuler en ville en toute sécurité tout en respectant le code de la route et rouler à l’écart des rangées de voitures garées (pour éviter les ouvertures intempestives de portières par exemple)

Nous circulerons à vélo par petits groupes (moins de 10) dans Mâcon et son agglomération, sur différents itinéraires pendant environ une heure. Les vélos seront équipés avec des pancartes pour attirer le regard des automobilistes et faire comprendre notre démarche.

Le programme de l’après-midi :

  • Accueil à 14h30 au local de Mâcon Vélo en Ville, 67, avenue Édouard Herriot : préparation des vélos, fourniture du matériel par M2V (pancartes…), formation des groupes (moins de 10 personnes) et répartition des circuits à réaliser. Merci de venir avec un masque pour la préparation.
  • Départ au fur et à mesure que les groupes seront constitués, accompagnés par des bénévoles de l’association
  • Retour à partir de 16h au local de l’association pour échanger sur l’action pour ceux qui le souhaitent

Contrairement aux vélorutions, il n’y aura pas d’encadrement sécurisé. Dès lors, si des familles veulent participer avec les enfants, nous conseillons d’être habitués à la circulation en ville et nous rappelons que les enfants circuleront sous la responsabilité de leurs parents.

Nous espérons vous voir nombreux et nombreuses pour cette action !

Share

municipales 2020 : Charnay cyclable, les enjeux du 2ème tour

Les élections municipales se poursuivent à Charnay lès Mâcon où un 2ème tour est organisé dimanche prochain. Mâcon vélo en ville a donc renvoyé son questionnaire « parlons vélo aux municipales » (https://municipales2020.parlons-velo.fr/) qui propose aux candidats de se positionner face à un catalogue d’actions proposées par l’association pour améliorer la place du vélo au quotidien sur la commune de Charnay mais aussi à l’échelle de MBA (Mâconnais Beaujolais Agglomération)

Le temps était compté pour répondre dans le cadre de cette campagne du 2ème tour, même si le questionnaire avait déjà été envoyé lors de la campagne du 1er tour. Nous remercions donc les quatre listes de nous avoir répondu. Une seule (« Charnay autrement ») s’est prêté au jeu de remplir le questionnaire, les trois autres faisant une réponse plus générale « ne pouvant répondre en cochant des cases » (« Servir Charnay au cœur »), ou « le trouvant complexe » et n’ayant pas « tous les éléments nécessaires à une réponse objective » (« Partageons demain »).

La mobilité active est largement présente sur les tracts des 4 listes qui semblent donc conscientes de l’enjeu de cette mobilité dans nos espaces urbains. « Tous pour Charnay » met en avant dans son document « une ville douce à vivre, qui canalise sa circulation, permette de nouveaux modes de déplacement et un partage sécurisé de l’espace public ». « De nouveaux cheminements doux permettront la mobilité en sécurité des piétons et des cyclistes » écrit « Partageons demain ». « Servir Charnay au cœur » parle, elle, d’un large plan multimodal de circulation et de partage des espaces de déplacements ». Enfin « Charnay autrement » en fait un axe majeur de son programme dans sa rubrique « écologie » ce qui explique sûrement qu’elle ait répondu au questionnaire.

Nous retiendrons que toutes les listes ont donc conscience de l’importance de cet enjeu de la mobilité, que toutes souhaitent travailler en concertation avec les usagers de la bicyclette ce dont nous ne pouvons que nous féliciter. Roland Plantier (« Partageons demain ») se dit « favorable à la concertation a priori avec les associations sur la nature des travaux à entreprendre » quand Serge Gaulias et Laurent Voisin (« Servir Charnay au cœur ») souhaitent la tenue d’une « table-ronde », lieu de « discussions (…) avec des techniciens formés, des utilisateurs engagés et des élus à l’écoute. » préalable à la mise en place de projets dans ce domaine. La liste « Charnay Autrement » conduite par Jean-Pierre Petit est favorable à la création d’un comité vélo/mobilités douces qui se réunirait régulièrement pour évoquer les questions et projets de mobilité alternatives à la voiture. Christine Robin (« Tous pour Charnay ») l’envisage d’abord à l’échelle régionale. À M2v, nous continuons de penser, fort des avancées que nous avons connu à Mâcon avec la tenue des GTCS (groupe de travail sur la circulation et le stationnement) réguliers, que seules des rencontres régulières autour de la problématique de la mobilité sont un gage d’avancées dans ce domaine.

La liste « Partageons demain » évoque dans son courriel la question des aménagements, en se prononçant pour la « création d’un maillage cohérent au niveau de l’agglomération » et en précisant que le nouveau boulevard urbain s’il voit le jour comprendra bien un cheminement réservé aux cyclistes de part et d’autre de la voie routière ». La liste « Servir Charnay au cœur » est pour un « schéma de circulation et de partage multimodal des voies « . Christine Robin, tête de liste de « Tous pour Charnay », ne « doute pas, en sa qualité de conseillère régionale, que la concertation à l’échelle de la région améliorera concrètement les déplacements quotidiens, (…) grâce à des mobilités plus faciles, moins coûteuses et plus propres », y compris à travers le volet de la politique cyclable. « Charnay autrement » est quant à elle aussi favorable à la création d’aménagements assurant la sécurité des cyclistes, mais va plus loin en soutenant notre proposition de réduction de la vitesse des automobiles, seule garantie pour nous d’un réel partage de la rue entre tous les usagers.

Enfin, la question du budget est évoquée par les deux listes « Servir Charnay au cœur » et « Partageons demain » pour justifier qu’elles ne s’engagent pas plus précisément. Quant à « Charnay autrement », à la proposition de l’élaboration d’un plan vélo financé, elle ne se prononce pas. La liste « Tous pour Charnay » n’évoque pas ce sujet.  La FUB (Fédération des usagers de la bicyclette) indique que les budgets nécessaires pour une vraie politique vélo sont entre 10 et 25 euros par habitant et par an. Au dernier recensement de l’INSEE, Charnay lès Mâcon compte 7435 habitants. On obtient donc un budget allant de 74 000 euros (10 €/habitant/an) à 186 000 euros (25 €/ habitant/an). Roland Plantier (tête de liste « Partageons demain » et actuel adjoint au maire de Charnay) doute de la possibilité d’abonder significativement le budget « mobilités douces » : « Le budget communal pour la réparation des routes, la réfection des trottoirs… est 150 000 euros/an et donc s’engager à dépenser 180 000 euros/an pour les pistes cyclables est très hypothétique ». Mais il ajoute que « 70 000 euros ont été dépensés en 2019 pour la création de cheminements doux c’est à dire pour les piétons et les vélos ».  Si la commune s’engageait déjà à flécher 70 000 euros tous les ans, ce serait une belle avancée. Il s’agit en fait de pérenniser un budget pluriannuel stable pour que les mobilités actives ne soient pas une variable d’ajustement budgétaire (on fait un petit bout de piste s’il nous reste des sous), mais soit au cœur d’un vrai projet. En ce sens la réponse de « Servir Charnay au cœur » nous inquiète : « en fonction des levées de fonds, mobilisables auprès de collectivités, sur des fléchages de projets, (cela peut changer) la physionomie de la priorité ». Or il existe des solutions financières.  L’Etat a lancé des appels à projets ciblant particulièrement les communes de notre dimension pour les aider à financer un plan vélo. Le projet de l’EPCI de Cluny a été retenu par exemple et a permis entre autres d’embaucher une chargée de mission mobilités actives.

La liste « Tous pour Charnay » insiste sur la nécessité de s’inscrire dans le cadre de la loi LOM et de sa déclinaison régionale (en cours) puis locale en particulier à l’échelle de l’intercommunalité qui est en effet autorité organisatrice de transport. Certes l’échelle intercommunale est essentielle en particulier pour ce qui concerne le problème de transit pendulaire d’automobiles sur la commune. Cela explique le fait que « Charnay autrement » soit « indécis » ou « ne s’engage pas » sur la plupart des questions concernant la MBA, comme la liste « Servir Charnay au cœur » qui précise que les décisions sont complexes à prendre dans le cadre de la MBA et de ses 39 communes. Mais la commune en tant que telle peut aussi agir en matière d’aménagements cyclables (pistes, bandes, stationnement) ou de réduction de la vitesse automobile. S’engager à porter un projet pour une mobilité cycliste renforcée ne signifie pas s’engager à ce qu’il aboutisse. Nous pouvons regretter que seule la liste « Charnay autrement » s’engage clairement dans cette démarche, par exemple en acceptant de défendre auprès de la MBA le passage de l’ex N6 de 4 voies à 2 voies.

La LOM (loi d’orientation des mobilités) ouvrant d’importantes perspectives en matière de plan vélo, espérons que la commune de Charnay, quelques soient ses élu.es, sera fer de lance au sein de la MBA lorsqu’il s’agira de l’appliquer.

L’association Mâcon vélo en ville sera à la disposition de la prochaine équipe municipale pour travailler avec elle et les services techniques et être force de propositions.

Share

Profitez du « Coup de pouce remise en selle » !

Mâcon Vélo en Ville participe à l’opération « coup de pouce remise en selle » mise sur pied par le gouvernement en partenariat avec la FUB .

Nous sommes très contents de cette initiative car lors de nos discussions avec nombre d’entre vous, nous constatons que votre souhait de vous mettre au vélo se heurte souvent à votre appréhension devant la circulation urbaine.

Si cette appréhension est compréhensible, tant notre environnement est conçu pour l’usage de la voiture, elle n’est pas irrémédiable : il y a des choses à savoir, des conseils que nous pouvons vous prodiguer, et l’expérience que des cyclistes confirmés seront heureux de partager. Et rappelez-vous qu’en matière de vélo, le nombre fait la sécurité : plus nous serons nombreux sur la chaussée mâconnaise, plus nous y serons en sécurité !

Pour assurer cette formation, M2V compte 3 bénévoles titulaires soit du Brevet Initiateur.rice Mobilité à Vélo (IMV), soit du Diplôme d’Etat relatif aux Fonctions d’Animateur (DEFA), et riches d’une expérience de plusieurs années en matière d’enseignement du vélo et de la mobilité urbaine.

Nous proposons donc aux adultes des séances de remise en selle individuelle d’une heure trente pour vous donner les informations-clés et les réflexes vous permettant de circuler en ville en confiance et en sécurité.

Ces séances sont gratuites pour les bénéficiaires : leur coût est pris en charge par le dispositif des certificats d’économie d’énergie (CEE).

Si vous souhaitez en profiter, il vous suffit de nous adresser un message à veloecole@maconvelo.fr, en précisant votre nom et votre n° de téléphone. Nous vous rappellerons pour faire le point sur vos attentes, vos disponibilités, l’état de votre vélo, et convenir d’un rendez-vous.

Si votre vélo a également besoin d’un « coup de pouce », nous vous rappelons que ce même dispositif finance aussi sa remise en état à hauteur de 50 € : Voir ici.

A bientôt !

Share

Petit traité de vélosophie, suite et fin
extraits sonores #7, #8, #9, #10

Dernier épisode de nos rendez-vous sonores avec Didier Tronchet, avec quatre nouveaux extraits de son Petit traité de vélosophie lus par Valérie. Où l’on écoute tour à tour les vélosophes se faire les champions de la géométrie euclidienne, afficher un pragmatisme joyeux, concilier conviction et responsabilité, et enfin opposer deux grands rivaux sans avoir trop de mal à les départager.

LA LIGNE DROITE


AVANT DE POURSUIVRE…

Notre chronique prend fin aujourd’hui. Nous espérons que vous avez eu plaisir à l’écouter. Si, tout comme nous, vous souhaitez faire plus ample connaissance avec l’auteur, n’hésitez pas à visiter son site personnel, à le retrouver en images dans la rubrique « Roues cool » de Libération ou encore à feuilleter en ligne quelques pages de son prochain album à paraître sous peu aux éditions Delcourt.

JUST DO IT !

LE PRINCIPE RESPONSABILITÉ

AUTO VS VÉLO

Share