covid-19 : Prenons notre vélo pour nos déplacements indispensables !

En cette période de confinement, nous nous devons d’être responsables et de ne sortir de chez nous que pour des actes vitaux et indispensables comme le précise l’article 1 du décret du 13 mars 2020 : se rendre à son travail quand le télétravail n’est pas possible, procéder aux achats de première nécessité, assister nos proches lorsqu’ils sont vulnérables. Par ailleurs nous devons aussi conserver une activité physique qui nous permette de rester en bonne santé.

Alors prenons notre vélo pour tous les déplacements vitaux. Un sac à dos, une cagette sur le porte bagage et nous pouvons faire nos courses pour deux ou trois jours dans nos commerces de proximité. Si notre lieu de travail est à moins de 5 km de notre domicile, allons-y en vélo !  Si la distance est plus courte, on peut aussi faire ces trajets à pied.

Le vélo est un moyen de transport individuel qui permet donc facilement de conserver les distances réglementaires. Il est aussi un excellent moyen pour limiter l’hypertension, et faire travailler ses muscles respiratoires.  Et par ces beaux jours de printemps, rien de tel pour se donner le moral que de prendre le temps de se déplacer en mettant nos sens en éveil.

Et pour tous ceux et celles qui ont peur de circuler en ville, c’est le moment de vous lancer. La circulation étant réduite, les déplacements sont davantage sécurisés.

Alors laissons nos voitures au garage à chaque fois que nous le pouvons. Que cette période difficile soit aussi l’occasion de changer notre façon de vivre et de nous déplacer.

Share

covid-19 : « Prendre soin de soi et des autres »

Chers amis cyclistes,

Les nouvelles de ces derniers jours ont fini de nous convaincre qu’il était nécessaire de repousser sine die toutes nos activités. L’atelier est donc désormais fermé jusqu’à nouvel ordre, la prochaine vélorution attendra des jours meilleurs, et tous nos travaux et réunions se feront désormais à distance.

Que tout cela ne vous empêche pas de circuler à vélo, au contraire : Vous éviterez la promiscuité des transports en commun, et vous renforcerez vos défenses immunitaires. En plus, même le moins averti des automobilistes sait désormais que la sécurité, c’est de respecter au moins un mètre de distance !

Et si l’atelier vous manque trop, vous pouvez vous entraîner tout seul avec l’aide du Wiklou : https://wiklou.org/wiki/Catégorie:Réparations

Prenez soin de vous et les uns des autres, et profitez de ce temps de retrait pour imaginer et préparer le monde nouveau que cette crise va appeler, et dans lequel la bicyclette aura, nous en sommes sûrs, une place de choix.

À bientôt,

Toute l’équipe de M2V.

Share

municipales 2020 : les candidats et le vélo

L’association Mâcon vélo en ville a travaillé sur des actions à proposer aux différents candidats aux élections municipales, afin de connaître les engagements de chacun en faveur du vélo et des mobilités dites « actives », qui sont pour nous les « mobilités d’avenir ».

Avec l’appui de notre réseau national, la Fédération des Usagers de la Bicyclette (FUB), qui rassemble plus de 320 associations, nous avons soumis aux candidats une quarantaine de propositions pour une politique cyclable efficace : https://municipales2020.parlons-velo.fr/

Nous avons également rédigé un manifeste pour un plan vélo, dans lequel nous exposons notre vision d’un retour réussi du vélo à Mâcon et dans son agglomération, qui passe nécessairement par une modération significative de la circulation motorisée et par l’adoption d’un plan vélo digne de ce nom.

Pour approfondir ces propositions avec les candidats, nous avons rencontré trois têtes de listes à Mâcon, la dernière déclarée n’ayant pas pu être rencontrée faute de temps.

CHAQUE COMPTE RENDU EN UN CLIC :

Ces rencontres avaient pour objectif de connaître le positionnement des candidats sur les grands principes indiqués dans notre manifeste et sur les propositions que nous jugeons prioritaires. Pour les candidats, cette rencontre était l’occasion d’exposer leur vision du vélo, mode de transport à part entière, ainsi que les grands axes de la politique en faveur du vélo et des mobilités actives qu’ils prévoient de mener dans l’hypothèse de leur élection à la mairie de Mâcon.

Nous avons donc évoqué avec eux les propositions suivantes qui résument les grands axes de notre manifeste :

  1. La nécessité d’adopter un plan vélo ambitieux, concerté et financé dès le début du mandat. Un plan vélo ou « système vélo » englobe plusieurs mesures (un réseau cyclable cohérent, un budget de fonctionnement et d’investissement dédié…) et porte une vision globale pour permettre de développer la pratique du vélo et de lever les freins (insécurité routière, vol, stationnement…).
  2. Nous pensons qu’il n’y a pas de politique cyclable efficace ni de ville agréable à vivre pour tous (piétons, cyclistes, commerçants, habitants) sans modération de la circulation motorisée (vitesse et place). Est-ce que les candidats partagent cette affirmation ? Est-ce qu’ils sont prêts à prendre les mesures nécessaires ? Pour nous, l’enjeu est de taille : en apaisant la ville par rapport aux voitures, le vélo revient naturellement, les piétons sont plus en sécurité, les habitants en ressentent les bienfaits, les commerçants aussi.
  3. Dans ce cadre, nous demandons aux candidats de prendre des mesures pour interdire (réellement) le stationnement illicite des automobiles aux abords des écoles aux heures d’entrée et de sortie. Par exemple : potelets, verbalisation, cheminement piétons et cyclistes… Et également sur les pistes cyclables, où le stationnement, « même pour deux minutes », représente un vrai danger pour les cyclistes.
  4. L’opportunité d’un projet de réaménagement cyclable et piétonnier de la traversée nord-sud de Mâcon (D906, ex N6) pour renforcer l’attractivité du centre-ville.

Chaque rencontre a duré environ une demi-heure, en présence de trois à quatre bénévoles de l’association. La présidente a introduit de la même manière chacune des rencontres : rappel de la démarche, remise d’un exemplaire papier du manifeste, annonce des objectifs et du déroulé de la rencontre.

Nous remercions les candidats d’avoir accepté de nous rencontrer, ces échanges nous ont permis de mieux cerner leur vision du vélo utilitaire et de connaître leurs projets pour  développer la pratique du vélo à Mâcon.

Nous constatons que les programmes abordent tous des mobilités alternatives, que ce soit le vélo ou les transports en commun. Nous sommes donc satisfaits de voir que l’enjeu de la mobilité est bien présent dans cette campagne électorale, même s’il n’est pas perçu de la même manière par tous les candidats.

Bien sûr, il s’agit pour l’instant uniquement d’engagements. Nous ne nous contenterons pas de mots et ce seront les actes qui seront fondamentaux durant le prochain mandat. Nous resterons vigilants mais nous participerons de manière constructive avec la future équipe, comme nous l’avons toujours fait avec les services de la municipalité et les élus quels qu’ils soient.

Share

municipales : notre manifeste pour le vélo !

Mâcon Vélo en Ville vous invite à prendre connaissance de son manifeste pour un plan vélo à Mâcon et MB-agglomération. Pour le bien, non seulement des cyclistes du quotidien, mais de tous les habitants, nous proposons, au prix d’une indispensable modération de la circulation motorisée, un espace urbain apaisé et convivial, redessiné à l’aune du vélo et des mobilités d’avenir.

Notre manifeste emprunte beaucoup à Frédéric Héran, qu’il en soit remercié, dans l’énoncé des prérequis d’un retour réussi de la bicyclette dans les villes moyennes et des composantes du « système vélo ».

Nous avons évidemment pris en compte les résultats médiocres de Mâcon pointés par le baromètre « parlons vélo » 2019 de la FUB et qui révèlent, s’il en était besoin, une marge de progrès très importante.

Avec un climat vélo qualifié de « défaforable » , non seulement Mâcon peut mieux faire mais doit mieux faire.

Aux propositions du manifeste afin de co-construire avec les futurs élus municipaux et communaux un plan vélo « ambitieux, financé et concerté  » sont associées un questionnaire à l’intention des candidat.e.s.

Les résultats du baromètre, le manifeste et son questionnaire pour Mâcon sont consultables et téléchargeables par tous sur la plateforme « Parlons Vélo » créée par la FUB pour les municipales 2020 : Cliquez ici.

Share

Un dimanche à la campagne : agro-écolo, vélo !

Venez retrouver Mâcon Vélo en Ville et 30 autres associations aux rencontres agro-écologiques de Davayé, le dimanche 16 Février de 10h à 18h.

Le vélo urbain s’inscrit dans un mouvement global de recherche d’alternatives à une économie d’exploitation et à un mode de vie d’hyper-consommation. Vous trouverez des idées et des interlocuteurs pour mettre en œuvre au quotidien les changements qui nous font tous avancer dans le bon sens.

Le programme et le plan sont accessibles ici.

L’entrée est libre, et une petite restauration sera proposée sur place.https://www.macon-davaye.com/outils/actualites/article/3eme-rencontres-agro-ecologiques-2020/

Share

Mâcon classé « F » au baromètre des villes cyclables

Le Baromètre « Parlons vélo » des villes cyclables est la plus grande enquête sur le vélo jamais réalisée en France. Mâcon obtient la note « F ».

Cette initiative de la FUB (Fédération des Usagers de la Bicyclette), qui regroupe 320 associations adhérentes (dont Mâcon vélo en ville) a pris une ampleur inédite en 2019 avec plus de 184 000 réponses au niveau national, soit + 63% par rapport à l’édition de 2017 (113 000 réponses). Le Baromètre Parlons vélo des villes cyclables est la plus grande enquête jamais menée en France et dans le monde auprès des usagers du vélo.

Seules les communes ayant récolté au moins 50 réponses ont été classées. Grâce à un bon relais de la part de l’association Mâcon vélo en ville, l’enquête a rencontré un grand succès à Mâcon :

  • 222 réponses, soit 6,9 pour 1 000 habitants (contre 95 réponses en 2017)

Cette enquête s’adressait à tous les cyclistes de France (cyclistes utilitaires, sportifs, loisirs), ou celles et ceux qui rêvent de le devenir, avec une série de questions classées en cinq catégories : ressenti général ; sécurité ; confort ; effort de la ville ; stationnement et services.

Nouveauté 2019 par rapport à 2017 : une carte interactive permettant aux usagers d’indiquer les points noirs et les axes à aménager en priorité : https://carto.parlons-velo.fr/

Mâcon vélo en ville souhaite travailler sur cette carte en lien avec la nouvelle équipe municipale pour apporter des réponses concrètes aux problèmes soulevés par les usagers.

Si nous pouvons souligner avec satisfaction la nette augmentation du nombre de réponses par rapport en 2017, nous ne pouvons que constater avec regret que la note de Mâcon est encore moins bonne qu’il y a deux ans, alors qu’elle n’était déjà pas très élevée…

  • Mâcon obtient la note de 2,66 sur 6, soit un climat vélo noté F « défavorable ». En 2017, la note était de 2,94 et le climat vélo « plutôt défavorable (E)

En comparant Mâcon avec nos « voisins » de la même catégorie 20 000 à 50 000 habitants, il faut noter que nous sommes très loin derrière :

  • Bourg en Bresse qui arrive en 2e place sur le podium avec une note de 3,66 sur 6, soit un climat vélo noté C « plutôt favorable »
  • Belfort qui arrive en 3e position, avec une note de 3,63 sur 6, et un climat vélo noté C « plutôt favorable »

Bien sûr, Mâcon n’est pas la seule ville de Bourgogne « mauvaise élève » :

  • Le Creusot obtient la note de 2,24 sur 6 et un climat vélo noté G « très défavorable »
  • Beaune obtient la note de 2,30 sur 6 et un climat vélo F « défavorable »

En rentrant dans le détail de chacune des 5 catégories, on peut souligner deux points forts, avec des réponses positives aux deux questions suivantes :

  • Trouver un magasin / atelier de réparation vélo est facile
  • Selon moi les conflits entre les cyclistes et les piétons sont rares

Les points faibles sont plus nombreux. Les questions suivantes ont obtenu une majorité de réponses négatives :

  • Pour les enfants et les personnes âgées, circuler à vélo dans ma ville est sûr
  • Lors de travaux sur les itinéraires cyclables, une solution alternative sûre est proposée
  • Je peux circuler à vélo en sécurité sur les grands axes
  • Selon moi,traverser un carrefour ou un rond-point n’est pas dangereux
  • Le réseau d’itinéraires cyclables me permet d’aller partout de façon rapide et directe

Il y a deux ans, au moment de communiquer sur les résultats du Baromètre 2017, nous avions indiqué que la pratique du vélo ne pouvait que se développer à Mâcon et nous avions donné rendez-vous en 2019 pour mesurer les progrès en matière de « climat vélo » et les effets de notre action… Loin de nous décourager, ces résultats 2019 nous motivent encore plus pour ne pas rater le rendez-vous du vélo avec la ville en 2020.

Au niveau national, l’ampleur inédite de cette édition 2019 du Baromètre des villes cyclables confirme que le sujet vélo sera au cœur des débats des élections municipales de mars 2020.

Il faut passer d’un plan national vélo « cadre » à son déploiement opérationnel en 1001 plans vélos locaux en France. A Mâcon, nous y travaillons et allons interpeller très prochainement les candidats aux municipales au sujet du vélo et des mobilités dites « actives », qui sont pour nous les « mobilités d’avenir ».

Le Baromètre a pour objectif de profiter de l’expertise d’usage des citoyennes et des citoyens, mesurer l’écart entre attentes et réalité constatée, permettant aux collectivités d’impulser la bonne dynamique en matière de politique cyclable. Les résultats de cette enquête seront précieux pour travailler sur un plan vélo local, ambitieux, financé et concerté, dès le début du prochain mandat.

Tous les résultats : https://palmares.parlons-velo.fr/

https://public.tableau.com/profile/fub4080#!/vizhome/2019Barometreresultatsfinal/Palmares

Share

Et si c’était vrai ? Rêve en gare de Mâcon-Ville

Le 8 février, Mâcon Vélo en Ville et le collectif « accessibilité » ont fait décoller la mobilité en gare de Mâcon-Ville.

Le Président de la SNCF lui-même s’était déplacé en ce jour historique, et le coupé de ruban s’est fait sous les vivats enthousiastes des usagers : Attendus, réclamés, exigés depuis des lustres, des équipements d’accessibilité ont enfin été inaugurés ce samedi 8 février 2020 en gare de Mâcon Ville. Une goulotte à vélo et un ascenseur ont fait une apparition magique en haut de l’escalier principal.

D’accord, tout ceci n’était que parodie : il s’agissait de rappeler à la SNCF et à la région, autorité organisatrice de la mobilité, la triste condition des 40% de voyageurs à qui ces équipements font cruellement défaut au quotidien : personnes à mobilité réduite, cyclistes, parents de jeunes enfants, personnes âgées ou porteurs de lourds bagages, potentiellement chacun d’entre nous.

Des usagers et une municipalité tenus à l’écart des réflexions et des décisions, un calendrier sans cesse repoussé : ce n’est pas à la hauteur des enjeux de mobilité et de transition énergétique qui mobilisent actuellement toute la société. « A nous de vous faire préférer le train » proclamait la SNCF il y a quelques années. La balle est dans son camp.

Share

Os(i)er le vélo en toute sécurité !

Mâcon Vélo en Ville organise samedi 25 janvier après midi sa première action de sensibilisation routière à destination des automobilistes et des cyclistes mâconnais.  Avec deux objectifs : former les automobilistes au respect des distances de sécurité et habituer les cyclistes urbains à occuper l’espace en respectant le code de la route. Le support pédagogique ? des baguettes en osier !

Rouler à vélo en ville en toute sécurité est une exigence. Ce devrait être aussi une assurance au prix de la connaissance et du respect des règles du code de la route, celles en particulier relatives au vélo, chez les automobilistes et les cyclistes.
C’est dans ce but que Mâcon Vélo en Ville organise samedi 25 janvier une première action de sensibilisation routière.

  1. Former les automobilistes au respect de la distance de sécurité de 1 m entre le vélo et la voiture( cette distance est de 1,5 m en campagne). Pour cela , nous allons circuler  avec nos vélos par petits groupes (2 à 3 personnes)  sur les rues cyclables et non cyclables de Mâcon et agglomération pendant environ une heure. Pour sensibiliser les automobilistes, chaque vélo sera équipé d’une baguette en osier d’un mètre installée sur le porte bagage ou sous la selle. Une affiche A3 avec un slogan sera fixée sur la baguette pour attirer le regard des conducteurs et faire comprendre notre démarche .
  2. Habituer les cyclistes à circuler en ville en respectant le code de la route et rouler à l’écart des rangées de voitures garées pour éviter les ouvertures intempestifs de portières (d’où l’intérêt de faire respecter la distance de sécurité de 1 m).

Vous êtes toutes et tous invités  à nous rejoindre pour participer à cette action ludique et pédagogique.

Le programme  de l’après midi :

  • Accueil à 14 h 30 au local de Mâcon Vélo, 67, avenue Édouard-Herriot : préparation des vélos, fourniture du matériel (entièrement fourni par M2V), formation des groupes et répartition des circuits à réaliser.
  • 15 h 00 : départ collectif jusqu’à l’esplanade Lamartine, puis éclatement par groupes pour environ une heure de vélo.
  • Retour à partir de 16H00 au local de l’association pour échanger sur l’action et partager le verre de l’amitié.

Contrairement aux vélorutions, il n’y aura pas d’encadrement sécurisé. Dès lors, si des familles veulent participer avec les enfants, bien voir qu’il faut être aguerri à la circulation en ville et que les enfants circuleront sous la responsabilité de leurs parents.

Nous espérons vous voir nombreuses et nombreux pour cette première action de l’année 2020, année très importante pour le développement du vélo utilitaire à Mâcon et dans son agglomération.

Share

10 janvier : réparer son vélo à la Ressourcerie Eco’Sol

L’association Le Pont propose avec la collaboration de Mâcon Vélo en Ville des ateliers participatifs dans lesquels il est possible de réparer ou d’apprendre à réparer son vélo.

Ces ateliers, gratuits, sont organisés à la Ressourcerie Eco’Sol, 10, rue Jean-Mermoz à Mâcon.

Le prochain aura lieu le vendredi 10 janvier, de 14 h à 18 h.

Pour plus de précisions, contacter :

  • Ressourcerie Eco’Sol, au 03 85 34 26 19 ou par mail ateliers@lepont.asso.fr
  • Mâcon Vélo en Ville, au 06 31 79 90 96 ou par mail contact@maconvelo.fr
Share

libération.fr : Cool, le vélobus de Mâcon !

Si vous ne l’avez pas encore lu (le papier est très bon et les photos superbes), précipitez-vous pour découvrir le reportage sur le vélobus de Mâcon paru lundi 6 janvier dans libération.fr.
L’occasion aussi de faire connaissance avec la chronique « roues cool » que Libé consacre tous les lundis à la bicyclette.

C’est ici : À Mâcon, un « vélobus » pour escorter les enfants vers l’école.

Bonne lecture et faites connaître « vélobus » autour de vous.

Share