Cluny, 16 juin : Vélo, le soleil brille !

Dimanche 16 juin, le soleil brille, seize adhérents de Mâcon Vélo en Ville partent de l’esplanade Lamartine ou de la gare de Charnay pour se rendre à Cluny en empruntant la voie verte. Après une belle balade de 2 h 30, ils rejoignent « La Vie Cyclette en Clunisois » qui est à l’initiative de cette rencontre entre associations de promotion du vélo au quotidien du Sud Bourgogne. « Vélo sur Saône » et « Espace PAMA » de Chalon-sur-Saône ainsi que « Mines de Rayons » de la communauté urbaine Creusot-Montceau sont aussi présentes. Notre retour sur une journée d’échanges et de rencontres particulièrement réussie.

Avant de passer aux choses sérieuses nous faisons les présentations et discutons de manière informelle autour de repas tirés du sac mais surtout des bonnes galettes salées et crêpes sucrées préparées par la crêperie mobile « Cyclo-galette » tenue par Mathieu et son aide du jour Alexis. Des Maconnais aux fourneaux ! La dégustation se passe en musique, dans une ambiance latino.

L’après-midi place au remue-méninge, décliné en cinq ateliers thématiques. Nous tournons toutes les 20 minutes et pouvons ainsi participer à trois ateliers. Le but est de partager les expériences de chacun et de discuter des sujets suivants : 
> Les messages aux politiques
> Les ateliers d’auto-réparation (côté utilisation et côté organisation)
> Les actions vers l’apprentissage du vélo 
> Les moyens d’actions vers les politiques
> Mon militantisme au quotidien

Chaque responsable d’atelier s’est ensuite fait le porte-parole des échanges auprès de l’ensemble des participants.  Petit florilège de ce qui a été dit. L’idée que « le vélo ce n’est pas que du sport, c’est du transport » est revenue à plusieurs reprises. Les ateliers « messages » et « moyens d’action » aux politiques ont retenu qu’il faut inciter la région et le département à prévoir dans leur budget une part claire et dédiée pour les mobilités actives, demander la création d’un référent au niveau départemental et agir de concert auprès de cette instance ou de la région qui porte la compétence avec des actions coups de poing pour dénoncer les mauvais aménagements. Le groupe « atelier d’autoréparation »  a insisté sur le fait qu’il ne faut pas hésiter à s’engager comme bénévole dans un atelier d’auto-réparation même si on ne maitrise pas tout. Apprendre à faire du vélo est essentiel : vélo-école pour adulte à Mâcon, démarrage à Cluny le matin même et « savoir rouler » à St Gengoux en ont témoigné. Enfin l’atelier « mon militantisme au quotidien » a dit l’importance de communiquer sur le vélo en donnant des exemples qui peuvent servir de modèle : chaque trajet au quotidien peut devenir une « vélorution ». Et de donner à voir le bonheur de faire de la bicyclette, sur des pistes cyclables qui sont de véritables « réseaux sociaux » permettant la rencontre et les échanges.

 Les échanges ont été riches et il a été acté qu’on se reverrait et qu’on pourrait poursuivre cette initiative en montant des projets en commun.

Un petit intermède en chanson a été concocté par les enfants qui ont créé une superbe chanson pro vélo sur un air de Michel Fugain que nous reprendrons, à n’en pas douter !

Avant de nous quitter et de repartir pour Mâcon, nous prenons une photo avec nos vélos, dont certains sont très originaux : vélomobile, bi et triporteur, longtail… 

Une partie de l’équipe mâconnaise est rentrée par la voie verte. Mais trois d’entre nous se sont essayés à l’intermodalité en prenant le car et ont été ravis de l’expérience. Une ligne Mobigo joint en effet Cluny à Mâcon et peut embarquer des vélos. Mathieu et son fils auront eu droit au rack à vélo derrière le bus très facile d’usage. Pour Nadine, le vélo a voyagé dans la soute : « avec l’aimable contribution de la conductrice qui, voyant ma maladresse de néophyte, est descendue de son véhicule au départ et à l’arrivée pour m’aider à charger et décharger mon vélo. Qu’elle en soit remerciée ! ». Pour 1,50 € et 30 minutes de trajet ! « Une superbe solution pour les jeunes enfants qui veulent tenter l’aventure de la voie verte jusqu’à Cluny, mais pour lesquels le retour présente moins d’intérêt. On recommencera avec la famille au complet » confirme Matthieu.

Une bien belle journée, riches de partages d’expérience et de souvenirs !

Share