Le baromètre des villes cyclables à Mâcon

 

Nous avons enregistré 94 réponses au questionnaire posé par la FUB sur l’agglomération mâconnaise. Et nous tenons à remercier chaleureusement ici tous ceux qui ont, en remplissant ce questionnaire, permis à notre ville d’être classée dans le baromètre et d’avoir ainsi un ensemble de statistiques très intéressantes qui guideront notre action militante auprès des élus.

Il nous apparaît en effet clairement aujourd’hui que ce sondage (résultats complets) constitue un enjeu majeur pour le développement à venir d’une politique du vélo ambitieuse et adaptée sur notre territoire.  Nous ne manquerons pas de l’utiliser auprès des élus pour faire entendre votre voix et étayer nos demandes d’améliorations en particulier au niveau des infrastructures. L’enjeu du futur baromètre qui aura lieu en 2019 (acté par l’AG du congrès de la FUB du 17 mars 2018) sera alors de mesurer les progrès ou non en matière de « climat vélo » et les effets de notre action.

D’ores et déjà quels enseignements peut-on tirer de ce baromètre ?

Mâcon, clairement en retard en matière de politique cyclable

Un peu au-dessus de la moyenne pour ce qui est du climat vélo des villes de notre catégorie (entre 20 000 et 50 000 habitants), le ressenti global est néanmoins celui d’un climat plutôt défavorable. Et si l’on compare avec Bourg en Bresse, notre homologue dans l’Ain, Mâcon est clairement en retard sur la politique cyclable et le ressenti y est donc nettement plus négatif.

Il faudra donc nous appuyer sur ce qui marche, notamment à Bourg (nous sommes entrés en contact avec Bourg Nature Environnement), stimuler nos élus en comparant nos « résultats ».

L’enjeu de la sécurité

Les points noirs que le baromètre fait apparaître montrent bien l’enjeu que constitue la sécurité pour vous tous usagers de la bicyclette, avec une demande forte d’aménagements cyclables continus, séparés le plus possible de la circulation motorisée. Vous êtes nombreux à mettre en avant la dangerosité de la circulation pour les plus jeunes et les plus âgés. Vous attirez aussi l’attention sur deux spécificités de notre territoire : la présence d’axes et d’intersections (en particulier des ronds-points) de grande envergure et à fort trafic au cœur de notre réseau de mobilité et le point particulièrement tendu que constitue la gare tant en termes d’accessibilité que de stationnement.

Notre combat pour une gare accueillante aux vélos

Cela nous renforce dans notre action en faveur du développement d’infrastructures. Nous sommes depuis quelques années maintenant force de proposition auprès de la municipalité qui nous sollicite lors de tout nouvel aménagement et que nous interpellons sur les problèmes de connexions des infrastructures cyclables, de circulation au niveau du rond-point de Neustadt par exemple… Au cours des GTCS (groupe de travail sur la circulation et la stationnement) nous ferons davantage encore entendre votre voix.

Nous ne manquerons pas d’exploiter ce sondage dans notre combat pour une gare accueillante aux vélos.

Nos vélos écoles pour bien débuter et, au delà, pour bien circuler à vélo

Nous pensons aussi que les aménagements ne régleront pas tout et que l’apprentissage du vélo doit être une priorité pour permettre à tous de se lancer dans l’aventure sans peur, pour donner aux cyclistes une assurance quant à la place qu’ils ont le droit d’avoir sur la route. Nos sessions de vélos-école ont cet objectif double : accueillir des débutants et aider des cyclistes à circuler en milieu urbain dense. La 12ème session démarrera en mai 2018. Nous pensons aussi depuis quelque temps à mettre en place un système de coaching à vélo.

Contrer le vol des vélos

Comme dans de nombreuses villes, le vol de vélos est aussi noté comme un élément important. Nous gravons les vélos avec le bicycode sur simple demande. Ce système permet de retrouver le propriétaire d’un vélo volé. La création d’abris sécurisés est bien évidemment aussi une solution : en gare de Mâcon, nous devrions enfin voir la construction par le Conseil Régional de Bourgogne Franche Comté d’un garage à vélo et la ville de Mâcon défend le projet d’un stationnement sécurisé pour les vélos du centre-ville de Mâcon. Nous pourrions aussi engager le dialogue avec le bailleur social, Mâcon Habitat, pour nous inscrire dans le projet Alvéole.

Réagir à l’incivisme de certains automobilistes

Récurrent également, l’incivisme des automobilistes qui stationnent régulièrement sur les aménagements cyclables, mettant en danger les cyclistes. L’amende est désormais à 135 euros et nous avons demandé à la ville qu’elle applique ces contraventions. Nous faisons aussi des informations ciblées (affichette sur les parebrises)

 Pour que Mâcon soit encore plus agréable au vélo en ville

Cette situation n’est pas irrémédiable. 39 % d’entre vous estiment que Mâcon est une ville agréable pour faire du vélo. Et j’y verrai un signe positif car finalement malgré toutes les difficultés notées plus haut et le fait que Mâcon soit sur les dernières pentes du Massif central, notre ville est propice au vélo quotidien. Elle est à taille humaine, les distances n’y sont jamais très grandes. Et la politique de la ville même si vous êtes nombreux à signaler ces défaillances, témoigne d’une réelle prise de conscience des enjeux de développement durable et du vivre ensemble que peut constituer le vélo.

Les personnes qui ont répondu au questionnaire sont majoritairement des cyclistes du quotidien (à plus de 70%) mais aussi des utilisateurs du vélo en balade et pour le tourisme (66%). Nos voies verte et bleue y sont sûrement pour quelque chose (les intégrer au schéma de mobilité et pas seulement à celui du tourisme pourrait d’ailleurs être un enjeu). Mais pour ma part, je pense que cela témoigne surtout du fait que le vélo est un véritable art de vivre. Faire du vélo transforme profondément notre manière de voir le monde et les autres, plus respectueuse et pacifiée.

 Rejoindre Mâcon Vélo en Ville

Alors si vous partagez ces convictions, si vous voulez nous aider à faire entendre votre voix, si vous voulez que des actions se développent ou prennent vie, si vous voulez que notre action s’étende géographiquement, rejoignez-nous.

 

Valérie Delhomme, présidente de Mâcon Vélo en Ville

Share