Les députés et le vélo, suite

La loi d’orientation des mobilités (LOM) après avoir été discutée au Sénat est débattue à l’Assemblée Nationale en ce moment même pour examen en session plénière à partir du 3 juin. Elle doit constituer un formidable levier pour le développement des mobilités actives (marche et vélo). La FUB (fédération des usagers de la bicyclette) a porté près de 300 amendements, dont certains déjà repris par les sénateurs, pour y inscrire davantage encore la place du vélo (voir ici le communiqué de presse de la FUB).
Aux députés maintenant d’agir et d’améliorer encore la loi pour une politique volontariste en faveur des mobilités actives, à eux d’être à la hauteur de ses enjeux Vélo, résumés et mis en images par la FUB (voir article ici).
Nous réinvitons chacun d’entre vous à interpeler vos députés sur tous ces enjeux cruciaux, en leur écrivant en utilisant, par exemple, comme nous l’avions suggéré, le canal du réseau action climat. C’est dans cet esprit d’expression de nos convictions et de sensibilisation des élus que M2V a rencontré la semaine dernière Hélène Ricard, l’attachée parlementaire du député de Mâcon, Benjamin Dirx.

Share