Formation & représentation des cyclistes utilitaires

Blog

Des vélos pour les touristes ET pour les habitants

Nous demandons un service de location longue durée de vélos et des itinéraires fonctionnels pour développer les trajets à vélo au quotidien.

Mâconnais Beaujolais Agglomération a voté le 13 octobre denier une subvention en nature à hauteur de 78 400€ pour mettre à disposition de l’office de tourisme et donc des touristes 84 vélos et 191 vélos à terme (cf. article du JSL du 16/10/22).

L’objectif est de « développer l’attractivité touristique du territoire, des itinéraires « vélos touristiques » et l’offre quotidienne de location de vélo » (propos de Mme Cannet cités dans l’article du JSL).

En tant qu’association représentant, formant et défendant les usagers du vélo au quotidien (travail, école, courses, loisirs…), nous saluons cette initiative. Elle contribuera certainement à développer la pratique du vélo comme mobilité alternative auprès de ces usagers, mais également à lutter contre la sédentarité et à apaiser la ville.

Cependant, nous voulons que cette offre ne soit pas uniquement dédiée aux touristes mais également aux habitants (et contribuables) de l’agglomération en proposant par exemple de la location longue durée à tarif accessible, et en implantant les vélos dans des endroits permettant aux habitants d’en disposer pour leurs déplacements au quotidien (gare, parkings relais) notamment au cœur de l’agglomération (Mâcon et Charnay par exemple).

C’est ce que nous demandons depuis 2020 (voir notre Manifeste pour un plan vélo), sans réponse satisfaisante à ce jour : Une flotte de vélos en location longue durée et des itinéraires fonctionnels et balisés pour les usages quotidiens, permettant à celles et ceux qui souhaitent réduire l’usage de la voiture de tester leur trajet domicile-travail avec un vélo, mais aussi au profit d’habitants modestes qui n’ont pas de voiture par exemple.

Il ne peut pas y avoir deux poids, deux mesures : proposer une flotte de vélos pour les touristes et se voir refuser ou reporter à terme la même demande pour répondre aux besoins quotidiens des habitants.

Par |24/10/2022|Non classé|

Apéro Bricolles #2 : Roule ma poule ! Mardi 8 novembre 18h30

Après avoir testé un premier Apéro Bricolles en septembre qui a bien fonctionné, nous vous proposons un deuxième Apéro Bricolles le mardi 8 novembre à partir de 18h30, à l’atelier de Mâcon Vélo en Ville situé au 67-69 avenue Édouard Herriot à Mâcon.

Cet atelier est réservé aux femmes de plus de 12 ans (mineures accompagnées). Il sera animé par Pauline, bénévole mécanicienne à l’atelier vélo de M2V. 

Lors de ce second Apéro Bricolles, nous vous proposerons d’appréhender les roues, plus particulièrement la réparation de crevaison. Si vos roues sont en état, vous pouvez venir quand même, nous avons suffisamment de stock de chambres à air à réparer à l’atelier !

Pourquoi un atelier spécialement pour les femmes ? Nous constatons que les filles et femmes fréquentent moins facilement les ateliers pour réparer leur propre vélo que leurs comparses masculins. Souvent, les mécaniciens, avec leur bagage plus assuré, rendent moins évidente l’approche de mécanique cycle pour la gente féminine. Nous avons donc eu envie de proposer un autre format, en petit groupe, entre femmes. L’atelier reste ouvert à tous et à toutes le mercredi et le samedi toute la journée.

Selon le contexte sanitaire, nous partagerons amuse-gueule et boissons en toute convivialité.

L’atelier est limité à 8 personnes, inscrivez-vous vite !

N’hésitez pas à contacter notre association par e-mail : ou par téléphone au 07 57 18 01 38 pour toute information et/ou inscription.

Par |16/10/2022|Non classé|

Samedi 15 octobre : vélorution d’automne !

 

Nous vous invitons à participer à notre vélorution d’automne le samedi 15 octobre prochain.

L’association Mâcon Vélo en Ville vous donne rendez-vous samedi 15 octobre à 16 H 00 sur l’esplanade Lamartine à Mâcon pour une heure de balade urbaine sur un parcours de 10 km environ.

Plus que jamais en ces temps de sobriété énergétique, nous devons nous mobiliser pour affirmer la place du vélo à Mâcon et dans l’agglomération. Nous devons montrer que l’espace réservé aux mobilités urbaines doit laisser une place beaucoup plus grande pour le moyen de déplacement le plus sobre et le plus efficace qui soit en ville : le vélo !!

Les bénévoles de M2V assureront l’encadrement et la sécurité de la manifestation, avec l’appui éventuel de la police (sous réserve).

Au retour Esplanade Lamartine, nous partagerons un petit goûter, chacun(e) peut apporter quelque chose à partager.

Soyons nombreux et nombreuses le 15 octobre pour faire la vélorution !

Rappel : port du casque obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Bonne humeur, esprit festif, pancartes, slogans, klaxon et musique fortement recommandés !!

Et puis n’hésitez pas à télécharger notre affiche !

Par |04/10/2022|Non classé|

13 octobre, MJC Héritan : les mobilités d’avenir, avec Olivier Razemon

Pour sa prochaine conférence, le jeudi 13 octobre, à 18 h 30, à la MJC Héritan, l’Université populaire a invité Olivier Razemon, spécialiste des questions de mobilité et ardent promoteur du cyclisme urbain, autour du thème :

« EN FINIR AVEC LE TOUT VOITURE : DES MOBILITÉS D’AVENIR POUR REVITALISER LA VILLE »

Nous vous invitons à venir nombreux pour participer à cette réunion au cours de laquelle Émilie Geoffray, présidente de Mâcon Vélo en Ville, interviendra en tant que grand témoin.

La qualité de vie offerte par un espace urbain dépend étroitement des mobilités qui le desservent.
Partout, la voiture individuelle reste considérée comme une obligation, un dû. Or, parce qu’elle occupe de l’espace et qu’elle génère bruit et pollution, elle contribue largement à l’asphyxie des villes.
Comment les vraies mobilités d’avenir que sont la marche, le vélo et les transports en commun sont-elles à même de recoudre et de régénérer le tissu urbain ?

En raison de son expertise et afin de tracer les perspectives d’un tel avenir désirable, l’Université populaire de la MJC Héritan a invité Olivier Razemon pour intervenir le jeudi 13 octobre, à 18 h 30, à la MJC.

Journaliste indépendant, il travaille notamment pour Le Monde. Au cours de ses déplacements, en France comme ailleurs, il observe l’histoire et la géographie des lieux, ainsi que l’évolution de la société, des modes de vie, et des manières de se déplacer, qu’il chronique sur son blog « L’interconnexion n’est plus assurée ».

Aux éditions Rue de l’échiquier, Olivier Razemon a déjà publié « Les Parisiens », une obsession française (2021), Chronique impatiente de la mobilité quotidienne (2019), Comment la France a tué ses villes (2016 ; 2019), Le Pouvoir de la pédale (2014 ; 2018), La Tentation du bitume (2012) et Les Transports, la planète et le citoyen (2010).

Émilie Geoffray, présidente de Mâcon Vélo en Ville interviendra également au titre de « grand témoin » afin d’apporter des éclairages propres à Mâcon et son agglomération.

[Jeudi 13 octobre, 18 h 30, MJC Héritan, 24 rue de l’Héritan, Mâcon.
Tarif : 9 € / 6 € pour les adhérents de la MJC]

 

Par |04/09/2022|Non classé|

Une nouvelle session de vélo-école à partir du 17 septembre

La session d’automne de la vélo école  aura lieu du 17 septembre  au 5 novembre 2022, tous les samedis matin de 10h à 11h30. Rendez vous au local de M2v au 67/69 avenue E. Herriot, à Mâcon pour apprendre à faire du vélo ou acquérir de l’assurance pour circuler en ville.

L’ensemble des 8 séances d’1h30 a un coût de 40.00 euros qui comprend l’adhésion à l’association, l’assurance, le prêt de  gilet, casque, et  vélo si nécessaire . Mais pour que tous puissent accéder à cette formation, nous avons décidé que les participants pouvaient verser entre 10.00 euros (prix minimum qui permet d’assurer l’apprenant) et 40.00 euros.

Les 6 bénévoles qui vous encadreront ont pour 5 d’entre eux une formation IMV (Initiateur mobilité vélo) et s’adapteront au profil et  aux demandes de chaque apprenant. Ils mettront leur bonne humeur et leur savoir-faire au service de l’apprentissage des techniques de bases de l’équilibre et de la maîtrise du vélo. Puis ils feront pratiquer des exercices progressifs et adaptés en zone sécurisée (le parc des allumettes ou de la cité de l’entreprise). Enfin des sorties en ville accompagnées auront lieu en fonction du niveau atteint par les participants.

Pour cette session, nous proposons aussi d’accueillir des enfants accompagnés d’au moins un de leurs parents. La pédagogie sera adaptée.

Pour vous renseigner ou vous inscrire, contacter M2v via son site : www.maconvelo.fr ou son adresse mail : , ou encore en laissant un message sur son téléphone : 07.57.18.01.38

Alexis, Emilie, Laurence, Martin, Nadine et Valérie

 

 

Par |03/09/2022|Actions|

Un podcast à réécouter : la tête et le guidon

Cet été dans le cadre du zoom de la rédaction, tous les matins, France inter a proposé une émission, « la tête et le guidon » sur la « révolution du vélo ». 5 minutes pour 5 émissions traitant des multiples formes prises par cette révolution : vélotaffeur à la campagne, cyclotourisme dans le Morvan, vélo et handicap… Elles donnent à voir la naissance d’un nouvel éco-système, l’espoir d’une nouvelle mobilité. L’épisode « les chauffards à vélo, faut-il éduquer les cyclistes ? » qui pourrait au 1er abord nous sembler flirter de nouveau avec les poncifs du genre : le vélo c’est dangereux, les cyclistes se croient tout permis…, se révèle finalement particulièrement intéressant car beaucoup plus nuancé que le titre ne pourrait le suggérer. Il témoigne de la nécessité de mettre en place des infrastructures permettant à tous les usagers de la route d’être en sécurité : beaucoup d’infractions sont commises par peur d’être sur la route confronté aux automobilistes. Il remet aussi quelques pendules à l’heure : les piétons sont malheureusement très majoritairement victimes des automobiles et non des vélos.

Alors n’hésitez pas à réécouter « la tête et le guidon » : https://www.radiofrance.fr/franceinter/podcasts/serie-la-tete-et-le-guidon

V. Delhomme

 

Par |10/08/2022|Mobilités|

Une première à Mâcon : Expérimentation d’un double-sens cyclable

Pendant les périodes de confinement, de nombreuses villes françaises se sont emparées de l’urbanisme transitoire pour expérimenter un réaménagement des espaces publics : places de stationnement transformées en terrasses, pistes cyclables sur de grands axes… L’idée est de tester en situation réelle un nouvel usage de l’espace urbain afin d’analyser ses impacts avant de pérenniser ou non l’aménagement mis en place.

Mâcon vélo en ville avait à l’époque milité pour qu’une voie de l’ex N6 soit ainsi dévolue aux cyclistes, malheureusement sans résultat. Mais l’idée de cet urbanisme tactique a fait son chemin. Et aujourd’hui la mairie a accepté, dans le cadre des travaux de la rue Lacretelle, d’expérimenter entre le 18 juillet et le 31 août un aménagement cyclable en centre-ville.

Le double-sens de la rue Lacretelle sur sa portion basse (entre la rue des charmilles et la rue Victor Hugo) est un aménagement stratégique pour accéder à la gare depuis le sud-ouest de l’agglomération (quartiers des rues des charmilles, J. Dagnaud, de Bioux).

Concrètement, pour réaliser ce double-sens, la place PMR est déplacée en face. La place de livraison du tabac à l’angle des rues Lacretelle et V. Hugo est maintenue et lors des livraisons, les cyclistes ont l’autorisation d’emprunter le trottoir.

L’enjeu est de taille. Il s’agit, au-delà du tronçon en question, de montrer à la municipalité qu’une politique basée sur des pratiques d’urbanisme transitoire est porteuse de sens. Elle permet de se référer à une expertise d’usage par tous les acteurs en situation réelle et non pas seulement à des réflexions théoriques a priori. L’objectif est donc d’aboutir à la mise en place de manière pérenne de l’aménagement le plus adéquat.

Nous invitons donc tous les cyclistes à emprunter au maximum cet itinéraire à vélo sur le temps de l’expérimentation ( 18.07/31.08) et à nous faire des retours d’expériences via pour que nous puissions les transmettre aux services de Mâcon et ainsi envisager soit la pérennisation en l’état, soit la modification soit même l’abandon de cet aménagement s’il ne donnait pas satisfaction.

 

Par |20/07/2022|Aménagements cyclables, Une|
Aller en haut