Tous les articles par Valérie

6ème Vélorution : Attention au départ !

La 6ème édition de la Vélorution (affiche) partira cette fois de la gare SNCF de Mâcon Ville, le vendredi 20 septembre à 18 h 00. Il s’agit pour Mâcon Vélo en Ville, associée à un collectif d’usagers, de montrer à la SNCF, aux élus du Conseil Régional, de la mairie et de l’agglomération MBA, notre colère face à l’éternel report des travaux devant permettre une accessibilité pour tous aux quais et aux trains.

À Mâcon Ville, gare d’envergure nationale très fréquentée, les personnes à mobilité réduite sont encore obligées de prévenir quarante-huit heures à l’avance pour que les agents de la SNCF puissent ouvrir les voies et permettre l’accès aux quais.

Les cyclistes du quotidien, très nombreux aux heures de pointe, sont obligés de porter leur vélo dans les escaliers. Que dire des cyclotouristes qui galèrent avec bagages et enfants dans les mêmes escaliers alors même que la région et la communauté de commune veut promouvoir le tourisme cyclable.

Monter dans les trains relèvent encore de l’exploit lorsqu’on est une personne âgée, ou chargée, avec poussette, vélo…


C’est ainsi qu’au sein du collectif Accessibilité 71, Mâcon Vélo est partie prenante d’une action coordonnée, ce 20 septembre, dans quatre gares du département : Chalon, Tournus , Le Creusot TGV et Mâcon.

Lire la suite
Share

congrès FUB #2 : Un urbanisme cyclable

Après la table ronde d’ouverture, la journée d’étude du 10 mai s’est poursuivie avec, au menu, trois sessions thématiques. J’ai choisi la session 1 : « Urbanisme cyclable : comment concevoir la ville pour le vélo ? » à laquelle participaient Charlotte Guth, cheffe de la Mission aménagements cyclables à la Direction de la voirie et des déplacements, Ville de Paris, Clotilde Imbert, directrice, Copenhagenize France et Sébastien Torro-Tokodi, responsable du suivi des politiques cyclables, ADAV Nord-Pas-de-Calais.

Cette session a permis de montrer que le coût d’une infrastructure cyclable est faible et vite amorti (5 ans) et qu’il est important de s’appuyer sur l’expertise des usagers pour faire de bons aménagements. C’est ainsi qu’à Paris, Charlotte Guth s’appuie désormais sur le ressenti des cyclistes parisiens car elle s’est rendu compte que certains aménagements n’étaient pas empruntés alors qu’ils avaient coûté à la collectivité… : les cyclistes parisiens par exemple n’apprécient pas du tout les couloirs de bus en tant que voie cyclable et les pistes mélangeant vélos et piétons. De même qu’ils trouvent que les couleurs pour identifier les pistes sont une bonne chose mais rejettent les bordures basses.

Lire la suite
Share

congrès FUB #1 : Table ronde d’ouverture

Après les allocutions de bienvenue de Stéphane Le Foll, maire du Mans, président de Le Mans Métropole, cycliste qui plus est, et d’Olivier Schneider, président de la FUB, Christelle Morançais, présidente de la région, est intervenue. Il apparaît que Pays de la Loire a une politique bien plus favorable au vélo que Bourgogne-Franche-Comté ! En effet, la région a mis en service des rames Regio 2N V200 « configuration Jumbo Vélo » qui peuvent accueillir 83 vélos et 834 voyageurs par train ; elle accompagne, par ailleurs, l’acquisition de vélos pliables à hauteur de 50 %. Par ailleurs, la région Pays de la Loire a souhaité développer des actions éducatives auprès des lycéens pour contribuer à « rendre le vélo tendance ». Un bel objectif !

Les travaux ont débuté sitôt après, avec la première table ronde qui réunissait Barbara Pompili, députée de la Somme, présidente de la commission du développement durable et de l’aménagement du territoire, Pierre Hémon, vice-président de Vélos et Territoires, Frédéric Héran, économiste, urbaniste, maître de conférences à l’Université de Lille 1, Roch Brancour, vice-président de la région en charge des transports et Rémy Batiot, délégué aux mobilités de Le Mans Métropole.

Ils ont tous souligné l’importance de créer une culture vélo. La loi LOM suscite beaucoup d’espoirs mais l’enjeu du respect de la loi a été mis en avant comme gage de réussite.
Frédéric Héran, qui a forgé le concept de vélonomie pour désigner l’autonomie que procure le vélo, a décrit les cercles vertueux qui devraient permettre de faire advenir un véritable système vélo :

Lire la suite
Share

Après le 19 ème Congrès de la FUB, au Mans

Cette année, c’est l’association Cyclamaine qui recevait, au Mans, le Congrès annuel de la FUB, du 10 au 12 mai. J’ai eu la chance de représenter Mâcon Vélo en Ville à ce moment très riche de la vie associative.
Nous étions 400 participants à la journée d’étude du 10 mai (centrée cette année sur le Plan Vélo et sa mise en œuvre) durant laquelle des tables rondes réunissant des élus, des professionnels et le monde associatif, mais aussi des échanges plus informels, m’ont permis de glaner de très nombreuses idées pour développer le vélo au quotidien. Si bien sûr nous devons rester vigilants et plus que jamais militants, il y a un vent d’espoir qui souffle, un vent favorable au développement des mobilités actives en France. Et des rencontres comme celle-ci nous permettent de mesurer ensemble le chemin parcouru et de nous projeter sur ce que nous pouvons faire pour que ce chemin cyclable devienne un réseau irriguant les territoires. L’après-midi des ateliers participatifs nous ont donné encore davantage l’occasion de discuter entre associations et de nous enrichir les uns et les autres de nos expériences, succès et difficultés. Et comme le vélo rime avec le plaisir, nous avons clôt l’après-midi par une découverte du Vieux Mans en vélo et à pied surtout (la vieille ville sur son éperon est entièrement pavée) puis par une soirée en musique et en rillettes.
Le 11 mai, pour l’assemblée générale de la FUB, nous étions encore 150 et c’est dans une ambiance conviviale et chaleureuse que les administrateurs et les salariés porteurs des différentes thématiques nous ont présenté un bilan de leurs actions et des perspectives d’avenir.
Pour plus de détails, je reviendrai dans des articles du blog sur des points forts des deux journées auxquelles j’ai participé.

Valérie Delhomme, présidente de m2v

Share

Les députés et le vélo, suite

La loi d’orientation des mobilités (LOM) après avoir été discutée au Sénat est débattue à l’Assemblée Nationale en ce moment même pour examen en session plénière à partir du 3 juin. Elle doit constituer un formidable levier pour le développement des mobilités actives (marche et vélo). La FUB (fédération des usagers de la bicyclette) a porté près de 300 amendements, dont certains déjà repris par les sénateurs, pour y inscrire davantage encore la place du vélo (voir ici le communiqué de presse de la FUB).
Aux députés maintenant d’agir et d’améliorer encore la loi pour une politique volontariste en faveur des mobilités actives, à eux d’être à la hauteur de ses enjeux Vélo, résumés et mis en images par la FUB (voir article ici).
Nous réinvitons chacun d’entre vous à interpeler vos députés sur tous ces enjeux cruciaux, en leur écrivant en utilisant, par exemple, comme nous l’avions suggéré, le canal du réseau action climat. C’est dans cet esprit d’expression de nos convictions et de sensibilisation des élus que M2V a rencontré la semaine dernière Hélène Ricard, l’attachée parlementaire du député de Mâcon, Benjamin Dirx.

Share

Un abri sécurisé pour les vélos en gare

Sans fanfare, le conseil régional de Mâcon a enfin installé un abri à vélos sécurisé en gare de Mâcon Ville. Il ne faudrait pas qu’il reste confidentiel, ce qui est largement le cas pour l’instant ; j’étais bien seule ce jeudi dans ce garage de 29 places (6 personnes se seraient déjà abonnées).  Il faut dire qu’il est situé au bout du bâtiment principal de la gare, pas très visible, surtout en tant que garage à vélos.

Mais ne boudons pas notre satisfaction ! Nous avons enfin un stationnement sécurisé, ouvert à tous les usagers de la gare et il n’est pas du tout nécessaire d’avoir un abonnement de train pour y garer son vélo. Si vous en faites un usage occasionnel, il vous en coûtera 1 euro pour 24h.  Mais sinon, il est intéressant de prendre un abonnement au mois (6 euros dont 5 euros de carte et ensuite 1 euro/mois) ou à l’année (15 euros dont 5 euros de carte)

Comment faire ? Il suffit d’aller sur le site Internet MOBIGO : abrisvelos.viamobigo.fr, de créer un compte, de choisir une formule. Et hop c’est parti !

Si vous êtes un utilisateur occasionnel, vous devrez imprimer ou mettre sur votre téléphone portable un QR Code qui vous permettra d’activer l’ouverture de la porte.

Et ça marche ! Il faut prévoir un cadenas pour attacher son vélo.

Bon à savoir aussi : à côté de l’abri, quelques arceaux ont été aussi installés sous un auvent. Seul défaut, ils sont un peu loin et surtout à l’abri des regards :  des voleurs ou pour les voleurs ? En tout cas, ils sont vides alors que beaucoup de vélos sont stationnés près de l’entrée de la gare de manière peu sécurisée et peu réglementaire.

Il nous faudra encore militer pour des arceaux devant la gare !

Share

L’Échappée Bleue est passée par Mâcon

Vélo MixeurLe conseil départemental, les offices de tourisme de Mâcon et du département, la mairie de Mâcon et l’association Mâcon vélo en ville ont reçu le vendredi 6 juillet les participants de l’échappée bleue. Partis de Schengen, ils ont fait une courte halte avant de continuer leur route pour St Didier sur Chalaronne où ils logeaient. Retardés par un orage, ils sont arrivés un peu mouillés encore mais plein d’entrain. L’office de tourisme les a accueillis avec un jus de fruit fabriqué en direct par un vélo mixeur (cf photo) et quelques cadeaux de bienvenue estampillés voie verte et des photographies. Nous avons pu discuter avec eux de leur parcours et évoquer le fait qu’il était bien dommage d’être obligé de passer de l’autre côté de la Saône pour poursuivre le voyage pour Lyon. Ce fut l’occasion pour l’association de rappeler l’intérêt qu’il y aurait à aménager une piste cyclable au sud de l’agglomération en direction en particulier des zones commerciales… La discussion s’est aussi engagée avec le nouveau directeur de l’office de tourisme de Mâcon qui souhaite faire de la ville un centre de cyclotourisme, ce dont nous ne pouvons que nous réjouir puisque cela renforcerait la présence du vélo dans l’agglomération

Share

Le GTCS : un espace de discussion intéressant et constructif

Le GTCS (groupe transports, circulation et stationnement) qu’organise régulièrement dans l’année la municipalité de Mâcon est un moment privilégié pour proposer, réfléchir et souvent régler des problèmes en lien avec la mobilité sur la commune. L’association Mâcon vélo en ville y participe très régulièrement et peut ainsi faire entendre la voix du cyclisme au quotidien. Or cette voix porte et de plus en plus.

Lors de la dernière réunion qui a eu lieu ce mardi 17.04, le vélo a été à l’honneur. Mme Geoffroy des services techniques et M. Colon, élu en charge du SDDD (schéma directeur des déplacements doux), Lire la suite

Share

Le baromètre des villes cyclables à Mâcon

 

Nous avons enregistré 94 réponses au questionnaire posé par la FUB sur l’agglomération mâconnaise. Et nous tenons à remercier chaleureusement ici tous ceux qui ont, en remplissant ce questionnaire, permis à notre ville d’être classée dans le baromètre et d’avoir ainsi un ensemble de statistiques très intéressantes qui guideront notre action militante auprès des élus.

Il nous apparaît en effet clairement aujourd’hui que ce sondage (résultats complets) constitue un enjeu majeur pour le développement à venir d’une politique du vélo ambitieuse et adaptée sur notre territoire.  Nous ne manquerons pas de l’utiliser auprès des élus pour faire entendre votre voix et étayer nos demandes d’améliorations en particulier au niveau des infrastructures. L’enjeu du futur baromètre qui aura lieu en 2019 (acté par l’AG du congrès de la FUB du 17 mars 2018) sera alors de mesurer les progrès ou non en matière de « climat vélo » et les effets de notre action.

D’ores et déjà quels enseignements peut-on tirer de ce baromètre ?

Mâcon, clairement en retard en matière de politique cyclable

Un peu au-dessus de la moyenne pour ce qui est du climat vélo des villes de notre catégorie (entre 20 000 et 50 000 habitants), le ressenti global est néanmoins celui d’un climat plutôt défavorable. Et si l’on compare Lire la suite

Share

Tour des Reines 2018, le 8 mars, à Chalon

Depuis quelques années maintenant, Judith Un, de l’Espace PAMA de Chalon sur Saône, organise pour la journée de la femme une action associant les reines que nous sommes toutes et les petites reines que sont nos chères bicyclettes.
J’ai eu la chance, avec quelques unes des membres de l’association M2v, de participer à la 1ère édition, qui nous avait emmenées en train de Mâcon à Tournus avec nos vélos pour une belle journée au musée du vélo de Tournus et un retour à bicyclette sur la voie bleue.
Cette année, c’est à Chalon, le 8 mars, que vont se retrouver les huit femmes exemplaires par leur action dans le développement des mobilités actives, femmes venues de loin (Amsterdam, Kampala…). Les reines seront accueillies à 9 h 54 à la gare SNCF, à 11 h 45 à la mairie.  Les portes s’ouvriront au public entre 13 et 17h à Chalon Co-Working, Impasse de la Cloche.
Vous êtes toutes et tous attendus pour participer à cette belle journée : n’hésitez pas à télécharger ICI le programme détaillé.
Valérie Delhomme

Share